skip to Main Content
Le musée nantais vivant de l'automobile +33 (0)6 58 19 49 45

Dimanche 26 Novembre, une température de 2° au dessus de zéro, un soleil radieux, quoi de mieux pour débuter une belle journée.

Un road book préparé par nos deux amis Joël et Jacky, et nous voilà partis à 9H30 à travers les vignes et les villages du pays de Vallet, un rapide crochet dans le pays des Mauges et nous voici arrivés au bord de la Loire où elle se prélasse entre les bancs de sables, Loire encore sauvage à cet endroit.

Traversant Ancenis, nous arrivons dans un village où Joël et Jacky nous ont promis une surprise.

Nous sommes arrivés au Moulin Rouge. Déjà une équipe de voyageurs en voiture ancienne sont arrivés, il s’agit du club local “Crics et manivelles”.

Bien sûr, les langues ne tardent pas à se mettre en route, et autour des voitures, les discussions s’enflamment.

Le propriétaire, entre autre amateur de vieux tracteurs, ne manqua pas d’en faire démarrer quelques uns.

Dans un panache de fumées acides, un Kramer de 1961 crache sa fumée issue de son monocylindre de 30 cv….. Puis au tour d’un Socema de 1968, d’un Renault N73 de 20 cv de 1961, d’une bétonnière Sambron de 1967 (NDLR).

Avant de partir vers le restaurant, nous avons fait un petit passage vers le terrain où le blé est déjà levé, il sera battu le 15 juillet lors de la fête des battages qui sera organisée ce jour là. Nous y sommes cordialement invités.

Un très bon repas nous attendait ensuite à Drain au restaurant Beauregard, un après-midi agréable où bien sûr, à la fin du repas, il fut offert aux dames une belle rose rouge et aux messieurs une bouteille de rosé à boire avec modération.

L’heure du retour arrivant, c’est en convoi que nous reprîmes la route vers Nantes.

Texte : Lionel
Photos et vidéos : Bertrand, Lionel

Encore merci à Joël et Jacky, pour cette balade en direction du Pays d’Ancenis, vingt quatre voitures d’adhérents, quatre d’invités, mais surtout un courageux pour ce dimanche aux températures hivernales : Gérard avec sa MG décapotée, d’ailleurs, il s’ était proposé pour être accompagné d’un copilote mais pas de volontaire….bizarre !

Et puis, un très belle surprise pour nous tous, amateurs de vieilles mécaniques, Dominique nous a gentiment ouvert les portes de sa propriété et la multitude de tracteurs et d’autos, une moissonneuse-batteuse de 67, une pelleteuse de 71 . On en a pris plein les yeux.

Tout cela pour finir en beauté pour cette sortie automnale, le restaurant Beauregret à Drain a accueilli la soixante de participants afin de régaler nos papilles avec un repas digne de la tradition culinaire Française.

Et comme si cela ne suffisait pas, nous sommes tous repartis avec un cadeau (Roses pour les femmes et vin rosé du Sud pour les hommes).

Merci aux organisateurs.
Quelle belle journée.

Olivier

Back To Top